« Le gouffre de désillusion » des outils de social media listening

« Le gouffre de désillusion » des outils de social media listening

Quelles technologies émergentes vont affecter le futur du marketing digital ?

 

Pour l’année 2015, Gartner publie son rapport sur les technologies émergentes et présente sa fameuse « Hype Cycle ». Cette courbe, visible ci-dessous, permet de visualiser en un clin d’œil la maturité des technologies et leurs réponses aux attentes des entreprises. La courbe se divise en 5 étapes. La première est la période de « lancement de la technologie » avec l’arrivée sur le marché sous forme de prototypes. Vient ensuite le « pic des espérances exagérées » où les startups commercialisent la technologie dans un contexte d’emballement médiatique et d’attentes non-réalistes. En troisième arrive le « gouffre des désillusions » où les produits ne répondent pas aux attentes exagérées des acheteurs. Puis une « pente de l’illumination » où les technologies ayant survécu à l’effondrement de la hype répondent aux attentes réalistes. Enfin le « plateau de productivité » est la dernière phase, où la technologie est rodée et s’intègre naturellement sur le marché.

Ce qui nous marque sur cette courbe est la place des plateformes d’Advanced Analytics With Self-Service Delivery. Ou pour résumer, les outils d’analyse qui proposent des modèles analytiques basiques avec un accès rapide et simplifiés aux utilisateurs. Cette définition englobe les outils de social media listening et monitoring et annonce donc de potentiels problèmes à surmonter à l’avenir.

emerging-tech-hype-cycle

 

Le défi marketing du Social Media Monitoring / Analytics :

 

En effet, si le marché en est à un stade d’attentes exagérées sur la performance et l’impact des technologies de veille et d’analyse la suite logique sera une chute de la hype et plusieurs désillusions. La promesse d’un outil qui génère des chiffres, courbes et graphiques sexy pouvant être interprétés par n’importe quel membre de l’organisation va se briser bientôt.  Beaucoup de technologies de Social Media Analytics promettent de limiter, voir de faire disparaître le besoin de l’intervention humaine. Chez Digital Insighters nous avons observé plusieurs marques se confronter à cette désillusion et rechercher des solutions.

La solution pointée du doigt par Gartner :

Alors qu’une entrée dans le « gouffre de la désillusion » est le résultat inévitable pour toute technologie, Gartner reste optimiste sur l’avenir de la technologie « Self-Service Analytics » qui nous intéresse aujourd’hui. Le rapport indique même la marche à suivre dans ce cas spécifique… s’appuyer sur des experts pour exploiter au mieux ces technologies. Ces experts qui maîtrisent à la fois les subtilités des outils ainsi que les besoins du client sont la clé de survie à ce gouffre. Les équipes d’experts aident à maîtriser et ajuster les attentes des clients, tout en exploitant au maximum la puissance des outils de social media analytics. Avec Digital Insighters nous apportons nos expertises pour compenser les lacunes technologiques. En commençant par définir la technologie la plus adaptée aux besoins et en continuant avec l’exploitation de cette technologie au sein de votre organisation, pour alimenter les départements en veille, insights et actions.

 

Sources :

Venturebeat : Here are the five most over-hyped technologies of 2015

Gartner : Self-Service Analytics

 

La personnalité préférée des ados est… sur Youtube

La personnalité préférée des ados est… sur Youtube

Alors que le JDD annonce que la personnalité préférée des français est Jean-Jacques Goldman, et que le classement n’évolue guère depuis deux décennies, penchons nous sur un classement plus dynamique. Variety publie le classement des personnalités préférées des adolescents (américains) et nous révèle une tendance beaucoup plus significative sur l’évolution des goûts à l’ère du digital.

Les « Youtubeurs » au Top 5

Contre toute attente le classement place 5 Youtubeurs en tête, bien devant Paul Walker (décédé fin 2013), Jennifer Lawrence ou Katy Perry. Ces personnalités gèrent des chaînes Youtube rassemblant entre 7 et 30 millions d’abonnés et totalisant jusqu’à 5.5 milliards de vues sur leurs chaînes. La moitié du Top 20 est composée de ces nouveaux phénomènes que nous ne connaissions pas il y a encore 5 ans.

La majorité des profils sont des humoristes du web, les deux premiers, Smosh et Fine Bros tournent encore certaines vidéos dans les dortoirs de leurs facs alors qu’ils empochent autour de 5.7 millions de dollars par an.

A 24 ans, le suédois Pewdiepie est le 3ème Youtubeur le plus populaire et aussi le plus riche (7.5 millions de dollars par an). En abordant les jeux vidéos avec humour et excès, Pewdiepie s’est placé sur une niche très porteuse. Les jeux vidéos sont une thématique qui attire de très nombreuses vues. En 4ème vient KSI. Très présent sur les séries de jeux vidéo Fifa, il élargit son style éditoriale vers l’humour et les caméras cachés.

Enfin, des Youtubeuses  occupent aussi le top 20, à l’image de Bethany Mota. Ses vidéos de tutoriels beauté, coiffure ou mode lui ont ouvert la voie vers une monétisation plus diversifiée. Bethany a sa propre ligne de vêtements chez Aéropostale (concurrent de Abercrombie & Fitch) et se lance aussi dans le parfum.

youtube-stars-shine-brightest

Comment expliquer leur popularité ?

  1. Youtube est l’activié la plus populaire sur le web chez les ados. Naturellement ils s’attachent plus à des personnalités qu’ils voient chaque semaine!
  2. Les personnalités Youtube seraient plus approchables et authentiques, un facteur de préférence qui prend de plus en plus d’importance chez les ados. D’après Variety, plus le discours d’une célébrité est formaté plus elle perd en popularité chez les jeunes. Sans surprise les ados sont friands de blagues et débordements pas toujours politiquement correct.
  3. Snobé par les médias traditionnels, les jeux vidéos trouvent leur « niche » sur Youtube. Les critiques de jeux rassemblent beaucoup plus de vues que les critiques de cinéma ou musique.
  4. La vision romantique d’une réussite fulgurante. Le public est séduit par l’accessibilité du succès. Il suffit de brancher une webcam et être créatif pour percer et devenir multi-millionaire…

Point méthodologique:

L’étude porte sur le marché américain uniquement. A l’image du JDD, les sondeurs ont proposé une liste fermée de célébrités et demandé aux ados leur avis sur l’accessibilité, l’authenticité, l’intelligence et la fiabilité des stars. La méthodologie a ses limites: par exemple Beyoncé n’était pas dans la liste. Finalement, la liste pointe vers une tendance réelle chez les ados américains et ce ne serait pas une surprise de voir Norman ou Cyprien en tête des célébrités préférées des adolescents français.

Le data-driven marketing en manque de talents?

Le data-driven marketing en manque de talents?

Une infographie sur le data-driven marketing

En cette ère émergente de « data-driven marketing » les outils et technologies à disposition des entreprises pour analyser les données et prendre les décisions vont en augmentant. E-Consultancy et Lynchpin présentent une infographie sur les outils les plus employés ainsi que les insights les plus recherchés par les départements marketing. Sans surprise l’augmentation des taux de conversion et l’acquisition de nouveaux clients restent les principaux objectifs business de ce métier. Les deux outils qui dominent le travail des analystes dans leur recherche d’insights sont les plus simples : les web analytics et Excel !

Une guerre des talents à venir ?

Alors que les directions marketing cernent bien les opportunités qu’offrent le big data, le social media monitoring, le social-CRM etc… les meilleurs outils pour exploiter ces opportunités ne suffisent pas. Malgré la simplicité de certains outils, leur utilisation se complexifie et il manque les bonnes personnes pour transformer toutes les données en insights.

Le plus grand besoin de compétences se situe tout simplement dans les connaissances des outils digitaux d’analytiques et en modélisation statistique. Dans la suite de cette inforgraphie, E-Consultancy a réalisé une étude « Measurement and Analytics Report 2014 » (prix: 550€). Un des principaux enseignements de cette étude : les entreprises font face à une pénurie de talents. Les entreprises augmentent leurs budgets en conséquence sur trois axes: la technologie, le recrutement d’analystes et le conseil en data analytics.

Measurement and Analytics infographic

Stratégies de contenus : retour sur la conférence #SCMW2014

Stratégies de contenus : retour sur la conférence #SCMW2014

Aujourd’hui, chacun et chacune d’entre nous a accès à une multitude de contenus, provenant de différents supports : journaux papiers, radio, télévision, internet… Ces contenus nous parviennent en flux continu et en temps réel. Dès lors, nous sommes submergés d’informations, parfois difficile à trier. C’est ce qu’on appelle l’infobésité, ou la surcharge informationnelle. Cette problématique touche les entreprises qui peinent à se démarquer pour attirer l’attention du public. Elles mettent dès lors en place des stratégies de contenus pour interpeller, surprendre, toucher leur public…

Dans ce cadre, Scoop.it a organisé la conférence « Stratégies de contenus marketing web » afin de pouvoir échanger sur les problématiques relatifs à ce sujet. La conférence s’articulait autour de 6 présentations, avec des sujets très variés mais complémentaires. Petit tour d’horizon.

Growth Hacking : évolution ou révolution marketing ?

Par Oussama Ammar, co-fondateur de The Family.

Le Growth Hacker est le nouveau métier à la mode. Mais qu’est ce que le growth hacking ? C’est une technique, développée dans les startups technologiques, visant à accroître significativement la croissance des utilisateurs d’un produit / service. Cette technique repose sur la faculté à trouver une approche intelligente ou non traditionnelle pour atteindre l’objectif.

Découvrez sa présentation sur slideshare.

Knowledge sharing

Par Marc Rougier, co-fondateur de Scoop.it.

Petit retour sur les fondamentaux du content marketing et du partage de connaissances, avant et après l’avènement du web, avec notamment deux exemples : Intuiti et Cisco.

Pour en savoir plus, découvrez sa présentation sur slideshare.

Les Data analytics au service du content marketing

Par Audrey Fleury, co-fondateur de Digital Insighters

Comment les data analytics peuvent contribuer aux stratégies de contenus ? C’est la question à laquelle nous avons répondu, à découvrir ici :

Le storytelling dans tous ces états

Par Célina Barahona, co-fondatrice de So/cult.

Si vous voulez tout savoir sur le storytelling, c’est LA présentation à lire !

Pour en savoir plus, découvrez sa présentation sur slideshare.

Stratégies de contenus Web : état des lieux et 10 facteurs clé de succès

Par Yann Gourvenec, CEO Visionary Marketing.

Après un petit état des lieux, Yann vous présente 10 facteurs clé pour une stratégie de contenus réussie : ne pas peaufiner, éviter les contenus en silos, faire participer les experts…

Découvrez sa présentation sur slideshare.

Brand Culture

Par Nicolas Bordas, TBWA.

Nicolas nous explique en quelques mots et avec des exemples bien choisis, la différence entre brand content, brand culture…

Découvrez sa présentation sur slideshare.

 

Un grand merci aux organisateurs ! On se retrouve pour le prochain numéro l’année prochaine 😉

 

« Big Bang PR » : ouvrir le débat sur l’évolution des RP

« Big Bang PR » : ouvrir le débat sur l’évolution des RP

A l’heure où la profession des Public Relations doute et s’interroge sur son avenir. A l’heure où certains vont même jusqu’à crier haut et fort : « PR IS DEAD », le temps est venu de réinventer ce métier !

C’est pourquoi l’agence ELAN ouvre le débat avec l’évènement « Big Bang PR », ce jeudi 12 juin de 9h à 12h.

 

Programme « Big Bang PR »

Animé par Michel Field, le débat s’articule autour de 3 tables rondes :

  • PR et réputation : promote and protect, les 2 piliers stratégiques des PR
  • PR et engagement : comment concevoir les chemins d’influence les plus pertinents pour engager les parties prenantes
  • PR et business : comment développer sa part de marché avec les PR

Vous retrouvez des intervenants de qualité : Jacques Seguela, Dominique Danae, Christophe Ginisty, Vincent Ducrey, Robert Philips de Jericho Chambers, Paul Holmes.

Et Digital Insighters ! Nous avons le plaisir d’intervenir sur la table ronde « PR et engagement ». Nous parlerons de notre vision sur l’évolution des RP au contact de la data. Qu’elle soit externe ou interne à l’entreprise, elle représente un véritable levier d’engagement qu’il s’agit de comprendre et savoir employer.

Nous vous donnons donc RDV à la conférence ou sur le #BigBangPR

A demain !

Big Bang PR